Infos Flash

    Démissions / mutations

    Posté par tuatini le 26/12/2020 7279 vues

    Article 28.- Période de démission et de mutation

    La période de démission-mutation est fixée du 15 novembre au 15 décembre de l’année en cours.
    Une seule démission-mutation par licencié est autorisée
    La réception et la prise en compte des formulaires de démission-mutation ne sont acceptées que pendant cette période.

    Article 37.- Contre démission

    Tout rameur peut annuler sa démission avant la date limite fixée par le Conseil Fédéral. Il  devra adresser:

    • au Président de la Fédération : l’original de la demande d’annulation de sa démission,
    • au Président du Club quitté et à celui du club sollicité : la copie de la demande  d’annulation de sa démission

    Le non respect des dispositions ci-dessus entraîne l’irrecevabilité de sa demande.
    Après avis favorable de la Commission de contrôle des mutations, l’intéressé restera qualifié à son groupement sportif.
    Il ne pourra déposer aucune autre demande de démission-mutation sous  peine  de  sanctions par la commission compétente.

    Indemnité de mutation
    (Voir article 31 des règlements généraux de la Fédération Tahitienne de Football)

    Toute mutation d’un rameur est assujetti au versement d’une indemnité de mutation dont le montant est défini de la manière suivante :

    • une indemnité de démission fixé à dix mille francs et répartie comme suit : cinq mille francs au club quitté et cinq mille francs à la fédération.

    Dans le cas où le club quitté ne réclame pas sa quote-part, le licencié ou à défaut le club sollicité reste redevable à la fédération

    • une indemnité compensatrice de formation de 10.000 Frs à 30.000 Frs.

    Cette indemnité est éligible à partir de 14 ans (cadets) jusqu’à l’année de ses 25 ans dès   lors que le rameur a été licencié au moins trois (3) années consécutives révolues dans son club initial.
    Cette disposition n’est valable qu’une seule fois pour un même rameur. Le plafond de ces indemnités est fixé à trois cent mille francs.

    Le récépissé du versement de ces indemnités est exigible lors du dépôt des  demandes de démission-mutation.

    A défaut, la demande de mutation sera considérée comme nulle.

    Documents à télécharger

    Nos partenaires et sponsors